Nous appeler :
07 68 30 81 35
Nous Ecrire









Le nom de Jabbour connut le jour en 1914, année sanglante de l’histoire. Mais cette coïncidence n’est pas anodine : Si « Jabbour » en libanais renvoie au courage ; c’est lors de telles années difficiles qu’une telle vertu peut s’avérer utile et être reconnue… Dans un village lointain du Mont Liban, un homme d’une trentaine d’années prénommé Youssef (Joseph), était connu pour sa capacité à porter le « Jorn », sorte d’énorme récipient fait de pierre, travaillée à l’état brut, qui servait à hacher la viande. Lorsque la guerre eût atteint le pays des Cèdres et suite au blocus connu, la famine toucha tous les villages et généra un bilan de 250 000 morts. Youssef, vaillant et courageux, mettait souvent sa vie en péril pour trouver de la nourriture et la ramener au village. Malgré la rareté du blé et la précarité de la situation, il montra beaucoup de persévérance en faisant de succulents petits plats du peu qu’il trouvait. C’est ainsi qu’on le surnomma "Jabbour", qui vient du nom "jabbir" signifiant courageux en libanais ; étant seul à pouvoir braver les dangers sans jamais baisser les bras. Mis à part son courage dont dérive son nom, Jabbour était aussi un passionné de l’art culinaire : avec de simples ingrédients, il faisait de délicieux plats lors de cette période de guerre. Ainsi, Jabbour fut reconnu dans son village pour sa cuisine traditionnelle libanaise; passion que même la guerre n’a pas réussi à fléchir.

Kachmir